★ Londres, I love you ★

Commentaires 10 Par défaut

Londres est ma capitale européenne préférée. Quand nous avons décidé de quitter la France pour partir vivre à l’étranger (de préférence dans un pays anglophone car mon compagnon est américain), au lieu de partir m’exiler de l’autre côté de l’Atlantique, j’aurais juste voulu traverser la Manche et vivre à Londres. Même si aujourd’hui je vis aux USA en Floride (je sais rien à voir), je reste toujours fan de Londres, du moins pour les vacances et voici pourquoi:

coverlondon

Pour le quartier de Notting Hill

Le quartier le plus « cute » de la ville, avec ses rues colorées, ses jardins, ses cafés et petites boutiques, je pourrais m’y balader des heures.

portobello road2notting hill pubnotting hill courtyardcours notting hill

Parce-que je peux goûter le monde en un seul endroit

Le marché de Brick Lane du dimanche matin propose des spécialités culinaires du monde entier. Je conseille de visiter le blog gourmand de Maite and the Gang pour une petite balade en plein cœur de ce marché.


directionbricklanebricklanemarket


Pour ses cocktails atypiques

Un cocktail au basilic servi dans un service à thé, génial non ? Pour des cocktails un peu insolite, je conseille le restaurant/ bar Le Sketch.

fun cocktailfuncocktail2funcocktail3

Parce-que pour le shopping, rien ne lui arrive à la cheville

Une ville où on trouve aussi bien du Zara, que du Top Shop, Urban Outfitters, Abercrombrie, Sandro, Maje ou encore The Kooples…only in London !

Pour sa touche « Art Trendy »

De beaux graffitis, des murs colorés…un peu partout dans la ville.

arttrendycolourful london

Pour sa mentalité

S’habiller en jupe écossaise, avoir les cheveux vert…le tout sans regard de travers ou préjugé !

C’est une des rares villes où les transports en commun sont cool

Les bus à deux étages qui en tant que touriste permettent une super vue d’ensemble; certaines stations de métro sont tellement jolies et même les taxis sont hyper cool !

bus londonien

Pour son architecture en général riche et variée

C’est certainement une des plus belles villes d’Europe…


londontowerbridgewalking in notting hill
Et vous, qu’est-ce-que vous aimez à Londres ?

Malte en mode vintage: itinéraire de 4 jours

Commentaires 4 Par défaut

Dans le genre « j’ai été agréablement surprise par une destination » je choisis Malte.

Ce voyage à Malte est venu quelques peu par hasard. Ma cousine et son mari et un autre couple d’amis souhaitaient que l’on se fasse un petit voyage l’été tous ensemble avant mon départ aux Etats-Unis.

Je dois avouer que nous avons choisi Malte pour le côté bon marché de la destination : avion à moins de 100 euros avec Ryanair (au dernier moment et en plein mois de juillet), hôtellerie de qualité et  à bas prix et possibilité de manger pour 5 euros dans les restaurants.

sanjulian2

Nous débarquions donc à Malte pour 3 nuits, itinéraire d’une destination surprenante :

Jour 1 : La Valette, la capitale

Avec une architecture à dominance baroque, La Valette est une petite capitale vraiment charmante. J’ai trouvé beaucoup de similarités avec Marseille, il est vrai que toutes deux sont des villes portuaires méditerranéennes, mais nous avons pris énormément de plaisir à nous balader dans les rues étroites et pentues de la ville.

vueduportportlavalette2portlavalette1balconslavalette

ruelavalette

lavaletteflowers

Jour 2 : Rabat et Mdina, les villes historiques et fortifiées

Mon coup de cœur : une architecture magnifique, une vue superbe (les villes sont construites en hauteur) des fleurs partout, bref un charme fou. Pour information, à Malte on roule à gauche, difficile pour nous de conduire dans ces conditions, nous nous sommes donc déplacés en bus, pratique, le réseau couvre toute l’ile, par contre ne pas être pressé, l’attente peut parfois être longue.

rabat2

rabat1rabat4

Jour 3 : Journée magique à Comino et dernière soirée à Saint Julian

En arrivant à Comino (il s’agit de la plus petite ile de Malte), on se rend compte qu’il n’est pas nécessaire de faire des milliers de kilomètres pour trouver une eau aussi turquoise. Même si le lieu est très touristique, nous avons passé une journée en bateau et sur l’ile, inoubliable. Le soir, direction la ville de Saint Julian réputée pour son « nightlife » avec ses nombreux restaurants, bars, et boites de nuit.

comino1comino2comino3sanjulian3sanjulian1

Jour 4 : Saint-Paul : détente à l’hôtel et départ

Nous avons séjourné à l’hôtel San Antonio Hotel et Spa dans la ville de Saint Paul, un super rapport qualité/ prix. Avant de reprendre l’avion, détente au bord de l’immense piscine et petit massage au spa pour seulement une vingtaine d’euros !

Amsterdam pratique et gourmand !

Commentaires 9 Par défaut

“Je veux vivre à Amsterdam”, voici le commentaire que j’ai posté sur ma page Facebook quand je suis revenue d’un  week-end dans la capitale néerlandaise. Tel était mon état d’esprit tellement j’avais adoré cette ville : son atmosphère, son ambiance et son lifestyle unique avec tous ces interdits qui justement ici ne sont pas interdits (les coffee shops…). J’ai apprécié le fait que tout se faisait à pied ou à vélo, de voir les néerlandais squatter les terrasses des bars et des cafés peu importe le temps et le moment de la journée, j’ai goûté un gouda comme je n’avais jamais mangé et j’ai enfin vu les Tournesols de Van Gogh pour de vrai. Bref, je me voyais bien vivre à Amsterdam, seul petit problème avec son importance, je ne parle pas Néerlandais ! A seulement trois heures en train de Paris (où je vivais a l’époque), je me suis dit tant pis je reviendrai.

cover

Avant de partir en week-end, beaucoup de mes amis ou membres de famille qui connaissaient la ville m’ont dit qu’Amsterdam c’était super, le seul petit hic, que l’on mangeait très mal. Perso, je pense que dans chaque ville du monde il est possible de bien manger, il suffit de bien se renseigner. Quand certains recherchent les musées, les choses à voir en général, moi je regarde en priorité les « restos ». Voici donc plus bas mes adresses gourmandes fétiches mais avant tout quelques clichés de la jolie ville d’Amsterdam :

SIGNbuildings BRIDGE2 BIKESCANNEAUXBARFALLFLOWR MARKETTULIPE

WEIRDRED

J’ai aimé :

Pour se renseigner : J’ai découvert un vrai petit bijou dans le monde des guides online de voyages : le site Go with Oh et ses petits guides gastronomiques sur les grandes villes européennes. Le Guide Gastronomique sur Amsterdam donne un bel aperçu des principales spécialités culinaires à découvrir dans la ville. Une super idée pour les gourmands (comme moi :)): l’itinéraire gastronomique sur une journée grâce auquel j’ai pu découvrir certaines bonnes adresses comme un salon de thé/ pâtisserie que j’évoque plus bas dans mes coups de cœur food.

Pour un déjeuner ou un dîner : Au menu Indonésien ! On trouve pas mal de cuisine ethnique à Amsterdam du fait de la culture cosmopolite de la ville. J’ai été surprise en particulier par le nombre de restaurants argentins et indonésiens. J’adore la cuisine asiatique et comme je n’avais jamais goûtée, je me suis laissée tenter. Je conseille le restaurant  Kantjil & de Tijger, spacieux voir même un peu « cantine », nous avons pris une assiette dégustation (Nasi Kantjil) pour 15 euros, c’était délicieux et très copieux.
Spuistraat 291, 1012 VS Amsterdam – www.kantjil.nl

Pour le goûter: Mon endroit préféré: De taart van m’n tante, imprononçable mais j’en ai conclus que ça voulait dire « Une tarte avec ma tante ». Un lieu de filles, une déco Barbie, des gâteaux multicolores, ce salon de thé a même séduit le seul homme du groupe. Si on se laisse facilement tenter par les beaux gâteaux colorés, parfois les choses simples sont les meilleures : leur apple strudel (sorte de tarte aux pommes épaisse) est le meilleur que j’ai jamais mangé.
Ferdinand Bolstraat 10 – http://www.detaart.com

CAKE1

CAKE2

Pour les petits creux : Vlaams Friethuis, une adresse très appréciée des locaux qui comblent leurs petits creux par un bon cornet de frites maison. Au choix, plus de 25 sauces d’accompagnement. Petit snack pignon sur rue, il n’est pas rare de faire la queue.
Voetboogstraat 31-33

Pour le fun: Les snacks à tiroir, c’est comme ça que je les appelle. Il y en a partout dans Amsterdam. Pour un petit creux passager, rien de plus simple, on repère son snack : burgers, croquettes, cookies etc…on glisse une pièce comme dans un distributeur et le petit volet s’ouvre pour libérer le produit. Ce n’est pas le meilleur burger que j’ai mangé, mais rien que pour le côté insolite j’ai voulu essayer.

FASTFOOD

Tsars, Blinis et Vodka: quelques jours à Saint-Pétersbourg

Commentaires 6 Par défaut

De toutes les grandes villes européennes que j’ai pu visiter, Saint-Pétersbourg est certainement une des plus belles.
L’architecture époustouflante diffère incontestablement des autres grandes villes et capitales européennes et révèle l’époque riche et prospère des Tsars (= les monarques ou souverains de l’époque).  Le seul hic et pas des moindres, même pour 3 petits jours il faut un visa pour la Russie, et le visa russe nécessite un certain nombre de papiers et de frais: lettre de l’hôtel qui atteste l’hébergement, assurance voyage obligatoire etc…sans oublier la longue queue à faire au consulat russe. Bref, une ville qui promet tout de même un dépaysement total à seulement moins de 3 heures d’avion de France.

Slide1

J’ai aimé:

Le Palais d’Hiver: Palais impérial et résidence officielle des monarques au 18e siècle. Il s’agit du plus beau et plus connu monument de Saint-Pétersbourg. Le palais est ouvert au public et abrite le musée de l’Ermitage, un des musées les plus connus au monde. Sans être adepte des musées, la visite vaut le coup pour la beauté architecturale intérieure du palais (des salles gigantesques avec des murs ornés d’or). Malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur à moins de payer une jolie petite somme pour avoir une autorisation.

hivernage1hivernage2hivernage 3hivernage 4

Peterhof : Le Versailles russe comme on l’appelle, j’avais déjà évoqué Peterhof dans un article consacré sur ce sublime palais impérial (Article sur Peterhof ici). Peterhof se trouve à l’extérieur de Saint-Pétersbourg, mais une visite de la ville n’est pas complète sans la visite de Peterhof. Le plus facile pour y accéder, prendre une navette fluviale derrière le Palais d’Hiver qui vous conduira directement au site.

vuechateaufontaine1

 La gastronomie : Chaque voyage et chaque découverte sont une occasion de parler gastronomie ! J’ai très bien mangé en Russie (en fait pour ceux qui suivent mon blog, je dis manger bien peu importe ou je suis J). Mais si j’ai aussi bien mangé c’est parce-que j’ai fait une overdose de « blinis » qui ne sont en fait que des crêpes, une des choses que j’aime le plus au monde ! Fin, épais, sucré, salé, bref, les russes mangent des blinis quotidiennement un peu à toutes les sauces sans oublier quelques shots de vodka pour digérer ! Par contre pour ceux qui pensent aller en Russie et se gaver de caviar (comme tel était mon cas), le caviar coûte aussi cher en Russie qu’en France. En conclusion, le nombre de fois que j’ai mangé du caviar sur place : ZERO.

vodkablinis4 blinis3 blinis2 blinis1

La boutique Eliseyev Emporium Coffeeshop: Située sur la Nevsky Prospekt (la grande rue commerçante de Saint-Pétersbourg), la boutique Eliseyev est à Saint-Pétersbourg, ce que la Grande Epicerie du Bon marche est à Paris, bref un lieu immanquable pour ma part. Outre la beauté de ce bâtiment historique, il s’agit aussi d’un salon de thé qui offre d’excellents gâteaux. On y trouve aussi le top du top des produits locaux: le meilleur caviar, cookies, chocolats etc…

magasin1magasin2magasin3magasin4

Le Lac des Cygnes : Certainement le moment le plus magique de mon voyage en Russie, le ballet du Lac des Cygnes. Je me suis dit quoi de plus naturel que d’aller voir ce ballet mondialement connu dans son pays d’origine. L’avantage, c’est que l’oeuvre de Tchaikovsky est jouée presque tous les soirs de l’année, et le prix d’entrée ne m’a coûté qu’une quarantaine d’euros, soit moitié prix qu’en France.

Autres photos de Saint-Pétersbourg:

cathedrale1 cathedrale 2vue cathedraleblack cathedraleblack cathedrale2vuepeniche mcdo maison bleuehivernage square

Amazing Iceland: un petit pays de grande envergure

Commentaire 1 Par défaut

Amazing Iceland !

Il y a environ un an, je partais m’installer aux USA…mais avant de mettre les pieds sur le territoire américain, j’ai fait une petite halte en Islande. Ce pays n’était pas forcément dans ma “bucket list”, mais avec les tarifs qu’offrait la compagnie aérienne Icelandair vers les USA  à la condition de faire un “stop-over” en Islande (ceci-dit une super idée pour encourager le tourisme dans le pays), je me suis dit pourquoi pas ! Je partais donc pour un mini road-trip nature de 3 jours et en solitaire avant d’entamer ma nouvelle vie aux États-Unis.
Et quelle surprise…même si je n’ai exploré qu’une infime partie, j’ai découvert une destination qui regorgeait de surprises étonnantes et gagne à être connue. Cela faisait un petit moment que je voulais écrire sur ce pays incroyable sans trop savoir quel thème aborder, mais c’est en parlant hier avec une de mes amies qui revenait fraichement d’Islande pour son travail que j’ai eu une envie soudaine d’écrire ce billet. Bref, un road-trip inoubliable, à quand un prochain stop-over pour découvrir le reste du pays !

Petit descriptif de mon mini-road-trip de 3 jours:

Jour 1:

Arrivée à Reykjavik en fin d’après-midi. Déjà ma première impression, l’aéroport est top, le petit supermarché avec les supers caddies, j’ai adoré. Après l’installation dans ma petite auberge de jeunesse, mignonne et cosy (en adéquation avec le pays), je suis allée me promener sur le port et au bord de la mer de Reykjavik. Mon budget était assez limité, je me suis donc adonnée à ce que je préfère quand je vais dans un nouveau pays : aller dans un supermarché local pour voir les marques et produits vendus dans le pays en question. Quelques provisions en poche et retour à l’auberge, il faisait soleil mais froid (enfin froid pour moi mais pas pour les locaux !). Une chose que j’ai beaucoup aimé également, voir des enfants de 8 ans errer dans les rues et rentrer de l’école sans parents et sans aucun souci d’insécurité…

PORTPORT1

ARC

Jour 2:

Le matin, départ pour une croisière à la découverte des dauphins et des baleines. Un moment inoubliable, même s’il est difficile de prendre des photos, je voyais des baleines pour la première fois! L’après-midi, j’ai fait l’excursion du Golden Circle (c’est la plus connue) qui comprend les visites du Parc National de Thingvellir, la cascade de Gullfoss et enfin Geysir et ses geysers.
Le soir, je suis partie à  la chasse aux aurores boréales mais je n’ai pas eu la chance d’en voir, peut-être trop tôt dans la saison (j’y etais au mois de septembre, la saison est d’octobre à avril).

DAUPHINGULFOSS3 GULFOSS2 GULFOSS1 GULFOSSGEYSERGEYSER2BIGGEYSER

Jour 3:

Le matin, direction le Blue Lagoon, ce pour quoi l’Islande est connue, ses fameuses sources d’eau chaude. Même si l’entrée est quelques peu onéreuse (il me semble pas loin de 30 euros sans le transport) et que le lieu est assez touristique, peut-être même un peu trop (j’ai trouvé dommage le bar dans l’eau dans le bassin principal avec tous les américains et leurs bières à la main, tous assez bruyants), j’ai beaucoup aimé l’atmosphère du lieu avec cette eau bleu laiteuse au milieu des roches volcaniques.

L’après-midi, découverte de Reykjavik, mon grand coup de cœur ! Je me suis découvert une passion pour l’architecture scandinave avec toutes ses couleurs. Je conseille absolument la vue du haut de l’église avec une vue imprenable sur les fjords, la mer et les toits colorés de la capitale. Et au niveau gastronomie ? J’ai adoré la soupe de fruits de mer (excellente et crémeuse) avec son pain pour tremper, les Icelandic pancakes (qui sont en fait des crêpes mais bon j’adooooreee les crêpes) mais aussi les hot-dogs (oui oui), à acheter à une petite maisonnette près du port, un lieu connu des locaux qui ne désemplit jamais, le propriétaire possède parait-il une recette de sauce secrète…

BLUE LAGOON2BLUE LAGOONBLUE LAGOON3TOIT4 TOIT3 TOIT2 TOIT1 REY1PORCHECOLOR CHURCH CARHOTDOG

Le lendemain, je prenais l’avion en direction d’Orlando pour vivre ma nouvelle vie aux USA…

Versailles à la sauce Russe

Commentaire 1 Par défaut

Avant de partir m’expatrier aux USA, nous avons fait un voyage en famille à Saint-Pétersbourg en Russie. Outre le Palais d’Hiver avec l’Hermitage, un des plus célèbres musées au monde, l’autre attraction principale de la région est le Palais de Peterhof, situé à une vingtaine de kilomètres de la ville. Le plus facile pour y accéder est le bateau, les navettes fluviales se prennent juste derrière l’Hermitage et déposent les visiteurs au pied du site, Peterhof étant au bord de l’eau. Une escapade facile d’accès et qui vaut le coup d’œil. Pour résumer la petite histoire, il s’agit de Pierre le Grand, premier « Tsar » (empereur) de Russie qui après sa visite du Château de Versailles ordonna de construire un palais qui serait plus « beau ». La recette de ce « Versailles Russe » : du jaune dominant pour le bâtiment principal, plus de fontaines, plus de jardins et surtout plus d’or…un résultat plus bling bling mais juste magnifique. Le site est même classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

vuechateaufontaine3fontaine2 fontaine1vue toittoitgrenouillestatusvueretourmaisonette

Venise en mode Instagram !

Commentaires 3 Par défaut

C’est le retour des vacances, dur dur…

En me lézardant sur la plage avec mon portable j’ai découvert mes photos de Venise, que j’avais légèrement oubliées. A l’époque je n’avais pas d’appareil photos, dommage car Venise est ma ville européenne préférée. Mais bizarrement je trouve que Venise avec Instagram c’est encore mieux !

J’ai aimé :

Me perdre dans les rues de Venise
L’escapade en gondole à 120 euros ce n’est pas pour moi. D’autant plus que le vaporetto (bateau qui remplace un peu le métro à Paris) est tout aussi agréable. Etant allée deux fois à Venise, il y a une chose que j’adore : marcher et me perdre dans les petites rues de la ville, c’est de cette façon que j’ai découvert de vrais trésors, et puis tous les chemins mènent à Venise euhhh Rome.

L’Ile du Lido 
Comme le logement est très cher dans le centre-ville, nous avons séjourné sur l’Ile du Lido. Agréablement surpris par l’île, c’est ici que se trouvent les plages de Venise mais aussi les résidences secondaires à l’esprit vénitien des riches italiens. Sur l’île tout est moins cher et meilleur, les hôtels et les restaurants. Nous avons séjourné à l’hôtel Rigel pour seulement 50 euros la nuit à deux avec petit-déjeuner compris. Un hôtel très propre à seulement quelques mètres de la station vaporetto, et seulement 3 stations de la Place San Marco dans le centre.

Le Caffé Florian 
L’attrape touriste de base mais un passage obligé. Huit euros le chocolat chaud mais excellent de quoi nous nourrir pour la journée, une tablette de chocolat fondu. Super le soir avec vue imprenable sur la Place San Marco éclairée.