St Augustine, la plus ancienne ville des USA

Commentaire 1 Par défaut

1565 marque la date de naissance de la ville de Saint-Augustine, la plus ancienne ville des Etats-Unis. Pour l’occasion, une vraie ville historique américaine quand l’on sait que les Américains aiment qualifier d’ « historic towns », les petits villages datant de 1900 . Finalement pour un voyage en Floride, il est possible d’allier balnéaire/ histoire et culture. Même si mon arrêt à St Augustine fut bref, sur la route retour de mon voyage en Géorgie, je ne regrette en aucun cas cette visite furtive et ne souhaite qu’y retourner pour explorer davantage…

Située au nord-est de la Floride, Saint-Augustine est un vrai petit bijou comme je les aime. Un charme fou, zéro buildings à l’horizon, des petites boutiques de créateurs, d’artisans, des boutiques de magie (à savoir pourquoi ?), des restaurants en plein air (pas de fast-food ni de chaines), une architecture unique (que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le pays)…le tout au bord de la mer! St Augustine a été construite par un Amiral espagnol d’ou la prédominance d’une architecture de type hispanique: haciendas, patios, fontaines…même si j’ai parfois eu l’impression de me promener dans un charmant village du Périgord avec son moulin à eau et ses petits restaurants de type auberge…bref une ville qui gagne à être connue et que je recommande vivement!

mur2

mur1woodbalcony vuefemmestaug3 staug2 staug1 rue1 rue largemoulin housewoodcourtyardfontaineagainfontainefontaine2 fontaine1flagsbalcon4 balcon3 balcon2 balcon1university3 university2 university1archiespagnol1

Publicités

Venise en mode Instagram !

Commentaires 3 Par défaut

C’est le retour des vacances, dur dur…

En me lézardant sur la plage avec mon portable j’ai découvert mes photos de Venise, que j’avais légèrement oubliées. A l’époque je n’avais pas d’appareil photos, dommage car Venise est ma ville européenne préférée. Mais bizarrement je trouve que Venise avec Instagram c’est encore mieux !

J’ai aimé :

Me perdre dans les rues de Venise
L’escapade en gondole à 120 euros ce n’est pas pour moi. D’autant plus que le vaporetto (bateau qui remplace un peu le métro à Paris) est tout aussi agréable. Etant allée deux fois à Venise, il y a une chose que j’adore : marcher et me perdre dans les petites rues de la ville, c’est de cette façon que j’ai découvert de vrais trésors, et puis tous les chemins mènent à Venise euhhh Rome.

L’Ile du Lido 
Comme le logement est très cher dans le centre-ville, nous avons séjourné sur l’Ile du Lido. Agréablement surpris par l’île, c’est ici que se trouvent les plages de Venise mais aussi les résidences secondaires à l’esprit vénitien des riches italiens. Sur l’île tout est moins cher et meilleur, les hôtels et les restaurants. Nous avons séjourné à l’hôtel Rigel pour seulement 50 euros la nuit à deux avec petit-déjeuner compris. Un hôtel très propre à seulement quelques mètres de la station vaporetto, et seulement 3 stations de la Place San Marco dans le centre.

Le Caffé Florian 
L’attrape touriste de base mais un passage obligé. Huit euros le chocolat chaud mais excellent de quoi nous nourrir pour la journée, une tablette de chocolat fondu. Super le soir avec vue imprenable sur la Place San Marco éclairée.

 

Les bonnes adresses à Amman par un Jordanien

Poster un commentaire Par défaut

Au premier coup d’oeil, Amman la capitale jordanienne ne parait pas forcément plaisante et chaleureuse. Mais si il y a bien une chose qui ressort à Amman ainsi que dans tout le pays, c’est la gentillesse et générosité des Jordaniens. Avec mon amie, nous avons eu la chance de faire la connaissance d’Odai, un super guide jordanienne francophone, qui nous a fait découvrir sa ville. Notre objectif était réellement de partir à la rencontre de la population, faire ce que n’importe quel jordanien homme ou femme ferait. Cette petite ballade nous a vraiment fait appréciée la ville et passer un très bon moment à Amman. 

 Voici donc quelques adresses sympa pour passer du bon temps à Amman.

 J’ai aimé :

Boire un thé à la menthe dans le plus ancien café d’Amman

Il s’agit du café Al-Rashid, considéré comme un café éco-tourisme. Je dois avouer que le lieu était entièrement fréquenté d’hommes, si nous n’étions pas accompagnées, nous aurions certainement fait demi-tour. Lorsque nous sommes rentrés, même si nous étions gênées d’être les seules filles du café, il faut dire que personne ne nous a regardé, de quoi se sentir limite offensées qu’aucun homme n’ose nous regarder. Le café possède une sorte de terrasse/ balcon qui permet aux curieux de regarder les allées et venues de la grande rue commerçante a l’extérieur. L’endroit parfait, d’autant plus que la terrasse permet d’être à l’abri de la fumée des trentaines de chichas fumées à l’intérieur. Avec un petit thé à la menthe, bizarrement on s’y sent bien, de vrais locaux!
Adresse : Al-Malek Faisal St downtown

Une petite pâtisserie chez Habibah en guise d’Happy Hour

Habibah est la pâtisserie la plus réputée d’Amman. Il y a deux adresses en ville. La star, une pâtisserie qui se compose de fromage, miel et amandes, un délice dont j’ai du mal à me souvenir du nom que les Jordaniens consomment à tout moment de la journée! J’en aurais mangé des plateaux entiers. Les Jordaniens la mange debout dans la rue, nous faisons donc de même. Il est 19h quand nous dégustons ce dessert ultra-sucré, un peu l’happy hour local.
Adresse : Al-Malek al-Hussein St downtown (en face du café Al-Rashid)

Le meilleur restaurant de la ville

Nous allons diner chez Tawaheen Al Hawa ou en anglais Windmill restaurant, le meilleur restaurant de la ville selon Odai. Lorsque nous arrivons, nous avons un premier sentiment de déception à la vue de la horde de touristes anglais et hollandais, nous voulons avant tout aller dans les lieux fréquentés par les locaux, mais le cadre est vraiment très agréable. De plus, Odai connait très bien le personnel ici, nous lui faisons confiance et lui demandons de commander pour nous quatre.

L’apéritif commence par un jus de citron-menthe maison (on trouve difficilement de l’alcool en Jordanie hors des hôtels). Odai nous dit qu’il s’agit du meilleur qu’il n’ai jamais gouté. Résultat un vrai délice, la menthe a entièrement été mixée pour la sentir au maximum. Vient ensuite un assortiment d’au moins 20 mezzés libanais chauds et froids. Après une semaine de cure non stop de houmous, nous avons en plus chaussons, caviar d’aubergine, merguez, diverses salades, tous aussi délicieux les uns que les autres mais beaucoup trop. Même si les entrées nous suffisaient largement, vient ensuite le plat principal composé de riz, agneau et épices, sensationnel mais encore beaucoup trop, je ne mange même pas la moitié. Pour terminer finalement avec quelques fruits et un thé à la menthe pour digérer ce festin. Nous réclamons l’addition et résultat des courses, une trentaine d’euros à quatre, seulement 8 euros environ par personne. Après avoir pensé qu’il s’agissait d’une erreur sur la note, Odai nous avoue que le restaurant nous a fait une petite ristourne. Mais dans tous les cas les tarifs de ce restaurant sont ultra corrects pour la qualité de la nourriture et surtout la quantité. Une adresse immanquable à Amman!
Adresse: Wasfi al-Tal Rd Jubilee Gardens

Fumer une chicha

Difficile de conseiller un endroit, en Jordanie on fume la chicha partout pour quelques euros (environ 3 euros). Très démocratisée dans le pays, nous avons même été étonné du nombres de femmes qui sortent entre elles et fument le narguilé. Mon parfum préféré Tutti Frutti qui donne un espèce de gout de malabar !

Plus de photos à Amman:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

Portraits: Jolis minois !

Commentaires 5 Par défaut

En voyage, j’aime bien prendre en photo (avec leur permission) les locaux, et plus particulièrement les enfants. Au Pérou, j’ai littéralement craqué sur ces petites bouilles aux joues bien rouges qui respirent le bon air des Andes.

Voici mes nouveaux copains:

En mode Indiana Jones en Jordanie

Commentaires 6 Par défaut

En tant que fan invétérée d’Indiana Jones, j’ai toujours eu un rêve, celui de voir la mystérieuse porte troglodytique du film Indiana Jones et la Dernière Croisade. J’ai grandi avec ce film et je me suis toujours demandée si cette porte était réelle tant par sa beauté que son mystère. Cette porte appelée le TRESOR existe bel et bien et se trouve a Petra au royaume de Jordanie. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce n’est pas pour rien que ce site fait parti des 7 nouvelles merveilles du monde.

Mais ce dont je ne me doutais pas, c’est que Petra est un site immense de plus de 40 km2. Le Trésor n’est pas le seul attrait de ce site incroyable, il existe de nombreuses autres grottes troglodytiques, un amphithéâtre et surtout des roches aux couleurs flamboyantes pour les amateurs de géologie. L’autre site connu de Petra est le Monastère que l’on accède au bout de 800 marches. Cela peut paraitre difficile mais on ne peut qu’être sublimé a l’arrivée par ce site grandiose, beaucoup plus grand et qui n’a rien a envier au Trésor.

Depuis l’année dernière, la Jordanie a perdu plus de 50% de son tourisme suite aux événements du monde arabe en particulier de la Syrie. La première réaction de nos proches en annonçant que nous partions deux filles en Jordanie était que nous étions imprudentes. Mais au final, La Jordanie est un pays splendide et très sure. A aucun moment même dans la capitale Aman nous nous sommes senties en insécurité. Les jordaniens sont des gens adorables et très serviables, une richesse supplémentaire au pays.

Un Indiana Jones en herbe…

Pour accéder au Monastère:

Pour les fans de geologie:

Boutique typique…


J’ai aimé

Petra by night:
Il est possible d’accéder au site la nuit. Au mois de février (basse saison) cela coute environ 12 euros et il est possible d’acheter les tickets directement a son hôtel. Attention car a cette époque, l’excursion est possible seulement les lundis et mercredis.
Beaucoup de personnes déconseillent Petra by night, pour ma part ‘A faire absolument’ mais avant le site de jour. On marche deux kilomètres éclairé a la lueur des bougies pour accéder au Trésor, un instant magique et mystérieux a la fois. On devine les formes et les couleurs mais le site préserve tout son mystère. Personnellement après Petra by night, j’étais encore plus impatiente de découvrir le site de jour.

Boire un cocktail au bar de l’hôtel Movenpick:
Il s’agit de l’hôtel le plus chic de Petra avec une décoration orientale très raffinée. Les cocktails sont bien servis mais assez onéreux, environ 8-10 euros avec les pourboires. Mais le cadre vaut définitivement le coup. L’hôtel se situe a quelques pas de l’entrée du site.

Boire un thé a la menthe a The Cave Bar:
Réputé pour fumer une chicha dans une ambiance décontractée, il s’agit aussi d’un des rares endroits de la ville servant de l’alcool, ce qui explique pourquoi le bar est principalement fréquenté par les touristes. Mais ce bar creusé dans la roche garde toute son authenticité, situé a quelques mètres de l’entrée du site touristique.

Welcome in New Orleans !

Commentaires 2 Par défaut

Il y a les États-Unis d’Amérique avec New York, Los Angeles, les gratte-ciels, les burgers…Et puis il y a un état ovni où on parle encore le français, on fête Mardi Gras, on mange des cuisses de grenouille et on rencontre des gens qui s’appellent Brian Dupré. Bienvenue en Louisiane !


En Louisiane, il suffit de dire que l’on est français pour se faire des amis. Ici tout est différent : l’architecture, la nourriture, et même les gens. Sa ville principale La Nouvelle-Orléans est connue pour être la ville la plus festive au monde en nombre de festivals, alors j’ai décidé d’aller y laisser les bons temps rouler (prendre du bon temps), comme on dit là-bas.

Points forts :

* Une ville festive et différente des autres villes américaines

* Le Quartier Français, centre historique à l’architecture hispano-créole
* De la musique live dans la rue et les bars tous les jours
* 120 clubs de jazz à explorer
* Ses festivals : Carnaval Mardi Gras en février, le festival de jazz fin avril

* Bordée par le Mississippi, pour les nostalgiques de Tom Sawyer…
* Sa cuisine riche en fruits de mer avec le gumbo, soupe à base de riz et fruits de mer ou viande, le jambalaya, sorte de paella épicée

* Magazine Street : une rue commerçante de 6 km avec friperies, boutiques de créateurs, cafés etc.

Bons Plans:

Le Tax Free Shopping: La Louisiane rembourse les taxes aux visiteurs internationaux. A La Nouvelle-Orléans, il existe plusieurs bureaux pour se faire rembourser les taxes : au centre commercial Riverwalk Marketplace au bord du Mississippi ou à l’aéroport – www.LouisianaTaxFree.com


– Il est très facile de se déplacer à pied ou en tramway et bus, le ticket est seulement de 1.25$ ou il existe un pass à la journée – le « Jazzy Pass » pour seulement 3$

– Une superbe visite en français du Quartier Français, où l’on accède à des cours privées, de véritables petits bijoux architecturales avec fontaines et végétations luxuriantes : Le Monde Créole/ 17€ par adulte (gratuit pour les -10 ans)

– Un site en français pour préparer son voyage : www.louisiane-tourisme.fr
L’Office du Tourisme de la ville est fermé au public mais envoie des plans et de la documentation gratuitement – Contact : louisiane@ecltd.com ou
01 44 77 88 05

Galerie Photos: