« Qui a dit que l’on mangeait mal aux Etats-Unis? »

Commentaires 10 Par défaut

« Aux Etats-Unis on mange trop mal », « C’est dégueulasse », « Ils ont que des hamburgers frites »…moi je n’ai qu’une chose à dire « halte aux préjugés ». On peut bien manger et varié aux Etats-Unis. Même si personellement, je ne suis pas contre un petit hamburger maison (ou de Burger King j’avoue), j’ai pu gouter dans certaines régions du pays des plats délicieux connus et moins connues qui valent le détour.
Petit voyage gastronomique aux Etats-Unis, oui oui j’ai bien dit Etats-Unis, vous avez bien compris!

J’ai aimé:

La clam chowder:

Soupe à base de palourdes, pommes de terre, lait, crème et aromates divers. Cela ne sert à rien de se dire « je vais manger light aujourd’hui », dans cette soupe il y a de la crème et encore de la crème. De quoi faire exploser le compteur WW, ce qui explique en gros pourquoi c’est aussi bon. Encore meilleur accompagnée de quelques crackers.

On en mange où: c’est originaire de La Nouvelle Angleterre, mais on en mange un  peu partout. Je ne connais pas cette région mais j’en ai mangé à San Francisco, Floride et bizarrement la meilleure clam chowder c’était au Colorado!
Une bonne adresse?: Il faut incontestablement en manger à Boston, le temple de la clam chowder. Testée et approuvée par une amie, il est recommandé d’aller à Atlantic Fish & Co – 761 Boylston Street (Boston) – http://www.atlanticfishco.com
Crédit: Geraldine Charollais


Le banana pudding:

Entre le banana pudding et le cheesecake mon coeur balance. Mes deux desserts préférés aux USA. En gros, ce dessert a beau être peu connu, c’est juste extraordinairement délicieux. J’en ai gouté pour la première fois quand j’étais étudiante en Caroline du Sud. On peut le comparer au tiramisu, il faut faire plusieurs couches avec un fond de cookies nature, une couche épaisse de crème vanille, quelques rondelles de bananes et on recommence cette étape plusieurs fois pour terminer avec une bonne couche de crème fouettée. Convaincu?


On en mange où:  dans le Sud des Etats-Unis, dans les Etats comme La Caroline du Sud, Georgie ou l’Alabama.
Une bonne adresse?: Si vous êtes en Georgie à Savannah, allez chez Mrs Wilkes, une espèce de cantine à maman qui ne désemplit jamais. Attention il y a souvent la queue les weekends – 107 West Jones St – mrswilkes.com

Pour une super recette de banana pudding, vous pouvez aller sur le site de ma copinaute Maite du blog Maite and the Gang qui donne la version américaine mais aussi française de ce dessert: http://www.maiteandthegang.com/2010/04/06/banana-pudding/


Tiens voilà du boudin!

Non je ne ments pas, j’ai bien mangé du boudin aux Etats-Unis. Bon j’avoue c’est assez différent du boudin lyonnais mais le boudin cajun de son vrai nom est également très bon. Il s’agit bien de saucisses mais fourrées de viande hachée fumée ou non, de riz et d’épices diverses parfois agrémentées de noix de pécan ou autres…il y a des centaines de recettes différentes.

On en mange où:  à Lake Charles, au sud-ouest de la Louisiane.
Une bonne adresse?: Si je vous dis qu’il existe une route du boudin, cela semblerait difficile à croire et pourtant cela existe. Cet itinéraire recense tous les meilleurs restaurants et épiceries de boudins de la région: http://www.visitlakecharles.org/visitors/dining/southwest-louisiana-boudin-trail/


Le Gumbo:

Un plat équilibré ça existe! Il s’agit d’une soupe avec du riz, plusieurs épices et à base de fruits de mer, ou de volaille et saucisses. Chaque recette est unique. Ce plat à base d’okra (épice africaine) tire son origine des influences africaines et des Caraïbes de la Louisiane.


On en mange où: en Louisiane
Une bonne adresse?: chez Gumbo shop à La Nouvelle-Orléans:  630 Saint Peter St – www.gumboshop.com


Dungeness crab:

Il ne faut pas oublier que le pays est bordé par deux océans et le Golfe du Mexique, donc une multitude de poissons et fruits de mer.  Pour les amateurs, l’Etat de Washington est connu pour ses poissons et fruits de mer: saumons sauvages, morues, et crabes dont le célèbre Dungeness crab, un énorme crabe que l’on mange simplement bouilli – un pur délice et parfait pour les régimes Dukan!

On en mange où:  dans l’Etat de Washington (à ne pas confondre avec la ville).
Une bonne adresse?: à Seattle au Pike Place Market, un marché couvert, temple de la cuisine bio et des produits d’une fraicheur inégalable, le marché est situé près du port de la ville. De nombreux kiosques cuisinent devant vos yeux. Ensuite, pourquoi ne pas terminer par un café dans le tout premier Starbuck ouvert aux Etats-Unis, situé juste en face du marché: 1531 Western Avenue – http://www.pikeplacemarket.org
Crédit: Florian Launette – Seattle CVB


Les biscuits:

Cela a beau s’écrire comme nos chers petits biscuits, aux Etats-Unis ce sont des petits pains qui remplacent un peu notre baguette. Les ingrédients en gros farine, eau , beurre et sel…pas grand chose. Les américains adorent y tartiner du beurre, mais c’est déjà assez gras pour en rajouter. Ils peuvent s’accommoder sucrés ou salés, on pourrait les comparer à des scones. Le top du top pour moi: biscuit avec bacon – oeuf et fromage….parfait pour faire le plein d’énergie au petit déjeuner.

On en mange où:  dans le Sud des Etats-Unis dans les Carolines, Georgie, Tennessee, Louisiane…
Une bonne adresse?: il existe une chaine de fast-foods spécialisée dans les biscuits (seulement dans le Sud des USA): Bojangles – http://www.bojangles.com

Il est donc possible de varier les plaisirs dans ce pays…et je ne vous ai pas encore parlé du Shrimp and grits, Pulled pork barbecue sandwich, Pumpkin pie…je pourrais écrire un roman sur la cuisine made in USA!

Si vous avez des plats américains que vous aimez, je suis preneuse – n’hésitez pas à envoyer vos conseils et suggestions.

Publicités

Me Gusta Peru: La Gastronomie péruvienne

Commentaire 1 Image

Pour ma part, Pérou rimait avec richesses culturelles et monde des Incas (oui je sais j’ai grandi avec les « Cités d’Or » et « Tintin et le Temple du Soleil »). Mais sur place, j’ai découvert bien plus : une population des plus accueillante, un festival de couleurs (dans son artisanat, ses épices, les habits traditionnels, même dans les pommes de terre et maïs dont on trouve des centaines de varités de chaque), une grande diversité de paysages et surtout une gastronomie hors du commun. Pour info, la ville de Lima est considérée comme la capitale gastronomique d’Amérique Latine. C’est pourquoi j’ai choisi de parler du Pérou par sa gastronomie avant d’évoquer le Machu Picchu ou le lac Titicaca…Voici donc un petit tour culinaire de la gastronomie péruvienne, dont je suis devenue accroc!

J’ai aimé:

Le Pisco Sour : c’est le cocktail local, un peu ce que le mojito est à Cuba. On devient vite accroc à ce cocktail à base d’alcool de Pisco (eau de vie de raisin), citron vert, sucre de cannes, blanc d’œuf pour l’aspect mousseux et glaçons, le tous mixés. J’ai bien aimé à Lima celui du restaurant La Rosa Nautica et celui du bar Pisko de Cusco (il porte bien son nom celui là !), sur le balcon avec une vue imprenable sur la Plaza de Armas.

Le cebiche : c’est certainement le plat le plus connu. Délicieux et light en plus donc parfait pour les personnes au régime comme moi (du lundi au mercredi j’avoue). Il s’agit de poisson cru mariné dans du citron, épices et oignons, généralement accompagné de pommes de terre.

La causa : c’est mon plat péruvien préféré ! C’est une sorte de gâteau de purée de pommes de terre farcie au thon ou aux crevettes agrémentée d’épices et de mayonnaise.

Le lomo saltado : le plat de viande le plus connu, il s’agit d’émincés de viande de bœuf  avec des oignons, coriandre, piment et autres épices, accompagnés de riz blanc et frites. Bizarrement, dans ce plat, frites et riz collent parfaitement bien ensemble.

Le lucuma : Quezako ? C’est tout simplement un fruit que l’on trouve dans les Andes. On mange beaucoup de desserts (glaces, mousses, tartes) à base de lucuma. Spécial mais personnellement j’ai adoré.

J’ai pleuré:

Quand j’ai abusé du Pisco Sour à 3400 mètres d’altitude à Cusco (on dit « 1 verre à Paris = 3 verres à Cusco ») – véridique !

J’ai tenté :

Le « cuy », c’est-à-dire le cochon d’inde. Pas trés sympa je sais, car tellement mignon. Mais au Pérou c’est considéré comme un plat de fête. Perso, je n’en suis pas très fan car assez gras.

Inca Kola, c’est le soda local au gout de chewing-gum. Assez proche du coca-cola bizarrement.

Manger péruvien à Paris :

Depuis que je suis revenue du Pérou, il me faut évidemment ma petite dose hebdomadaire de Pisco Sour. J’ai essayé de le faire chez moi mais avoue ne pas être arrivée au résultat escompté. Pour info, on peut trouver du Pisco dans les épiceries péruviennes mais aussi les magasins Metro et la majorité des boutiques Nicolas.
Sinon, voici quelques adresses de restaurants péruviens essayés à Paris :

– El Condor Pasa : pour ma part le meilleur Pisco Sour sur Paris (un grand verre à 7 euros) et les prix sont corrects. J’ai gouté la causa de crevettes et le arroz con mariscos (riz aux fruits de mer), tout était délicieux.
4, rue crozatier -75012 Paris (proche Gare de Lyon)

– El Pulpo : très bon, je pense uns des moins chers de la capitale. LePisco est à 6.50 euros si mes souvenirs sont bons mais il s’agit d’un petit verre (assez bien chargé en alcool quand même). J’ai pris le lomo saltado qui était extra !
85 rue Lamarck –75018Paris

– El Picaflor : Le quartier est sympa mais c’est certainement uns des plus chers. Le Pisco Sour est à 10 euros. Mais la nourriture est assez bonne en général.
9, rue Lacépède, 75005 Paris – Métro Place Monge

– El Inti Peru : une superbe épicerie péruvienne, on y trouve également de l’artisanat. Perso, j’y achète mes biscuits fourrés à la crème de lucuma que j’adore.
17 Rue de Picardie, 75003 Paris – Metro Temple


* Les photos du Pisco Sour1, Cebiche, Lomo Saltado, Causa proviennent du site peru travel.